Diarrhées
Article mis en ligne le 8 avril 2008 par jp ceria
Imprimer l'article logo imprimer

Si dans l’esprit populaire diarrhée est synonyme de selles liquides, en fait il s’agit plus généralement de l’augmentation du débit des selles quotidiennes, que celles-ci aient un aspect solide ou liquide. Le terme vient du grec, dia qui signifie à travers et rhein qui signifie couler.

La diarrhée correspond à une émission fréquente de selles plus ou moins liquides. Elle est le résultat d’un trouble du transport des liquides intestinaux.

La diarrhée peut résulter de plusieurs causes.

1 Elle peut être due à l’accumulation de substances non absorbables comme les produits purgatifs, les aliments mal digérés par des déficits en enzymes digestives, (par exemple déficit en lactase qui fait que le lactose (sucre du lait) qui n’est pas absorbé) ou par des troubles de mécanismes de transport au niveau de la muqueuse intestinale comme dans les syndrome de malabsorption.
Ce type de diarrhée est appelée diarrhée osmotique.
Caractéristique de cette diarrhée :
— elle s’arrête en cas de jeûne
— les selles sont liquides mais n’ont pas d’odeur particulière.

2 Elle peut être due à un processus sécrétoire. Dans ce cas la diarrhée a les caractéristiques suivantes :
— selles abondantes et liquides
— elle persiste malgré un jeûne alimentaire.
— elle peut avoir une odeur offensive

Plusieurs étiologies sont responsables de ce type de diarrhée mais la principale est due à une entérotoxine : la maladie la plus classique est le choléra. Les entérotoxines sont des protéines produites par des bactéries. : yersinia enterolitica, salmonelles, shigelles, clostridium difficile, Echerichia coli, klebsiella, staphylocoque dorés et le vibrion cholérique. Dans ce cadre on a bien sur la célèbre diarrhée du voyageur.

3 Elle peut être due à un trouble de la motricité intestinale. On considère :
— un ralentissement des mouvements intestinaux (péristaltisme) qui provoque une pullulation microbienne dans l’intestin grêle.
— au contraire, une hyperactivité du grêle qui empêche un temps de contact suffisant pour permettre une bonne absorption des liquides
— au niveau du colon une irritabilité voire une inflammation.
Dans cette catégorie rentre le syndrome de l’intestin irritable.

4 Une altération de la muqueuse intestinale, une mauvaise vascularisation ou des troubles neurologiques locaux peuvent entrainer des altérations morphologiques de l’intestin grêle. Ces lésions appelées encore syndrome de l’hyperpermabilité intestinale, vont entrainer une diarrhée. Les causes ont nombreuses : gastro-entérite virale, jeûne supérieur à 48 heures, infection bactérienne ou fongique avec invasion des tissus intestinaux, les médicaments (antibiotiques, chimiothérapie) maladies inflammatoires de l’intestin dont la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, les ischémie intestinales, les diverticulites, le SIDA.

Signes ou symptômes orientant vers un diagnostic

Signes/Symptômes accompagnant une diarrhéeDiagnostics possibles
Fièvre Infection bactérienne, tuberculose, Colite ulcéreuse, maladie de Crohn
Perte de poids importante hyperthyroïdie, cancer, malabsorption
Ganglions diffus et augmentés de volume Lymphome, SIDA
Douleurs articulaires Maladie de Crohn, colite ulcéreuse

Examens des selles

On peut rechercher la présence de :
— pus : ce signe chez un voyageur va orienter vers une infection bactérienne ou parasitaire (Amibienne)
Un diarrhée associée à la prise d’antibiotiques peut contenir du pus. Enfin, la présence de pus peut orienter vers une colite ulcéreuse, une maladie de Crohn, une tuberculose.
— sang : il s’agit d’un processus inflammatoire s’il y a du ps. S’il n’y a pas de pus cela peut être du à un cancer, une intoxication par de métaux lourds, une nécrose aiguë du grêle (il y a en général une violente douleur).
— graisses : il faut rechercher une malabsorption.

Diarrhée due aux antibiotiques

Environ un quart des patients qui prennent des antibiotiques vont avoir une diarrhée plus ou moins sévère. Elles sont provoquées par une destruction de l’écosystème bactérien intestinal. L’un des processus physiologique est que la destruction de la flore intestinale provoque une diminution de la dégradation des micronutriments ; ceux-ci ne sont donc pas absorbés et restent dans la lumière intestinale ; ayant un fort pouvoir osmotique (ils captent des molécules d’eau) ils entraînent avec eux les liquides intestinaux qui sont évacués par les selles.
D’autre part la production des acides gras à chaînes courtes est réduite ; or, ces AGCT sont la principale source nutritionnelle des cellules du gros intestins, les colonocytes.
Enfin, la destruction de la flore normale va entrainer une pullulation de germes pathogènes. En particulier la bactérie Clostridium difficile[[Cette bactérie provoque des colites fulminantes nécessitant uns hospitalisation tient une place importante dans la responsabilité des diarrhées.
Les antibiotiques les plus souvent incriminés sont les céphalosporines, deux pénicillines l’ampicilline, l’amoxicilline, ainsi que l’amoxicilline associée à l’acide clavulinique (Ciblor®, Augmentin®) ; dans une moindre mesure on retrouve les macrolides, les tétracyclines, les quinolones et les autres pénicillines.
Bien entendu les personnes agées les jeunes enfants, les personnes immunodéprimées sont particulièrement à risque.

Symptômes
Que faut-il rechercher ?
Une altération de l’état général, la réapparition d’une fièvre, une diarrhée avec des glaires, du pus et/ou du sang.

Prévention
Les probiotiques et les prébiotiques réduisent le risque.
Par exemple, de l’ultra-levure à la dose de 200mg par jour.

Le forum Réagir à cet article (pas de message pour le moment)

Dans la même rubrique :

Maladie de Ménière
le 4 juillet 2008
par jp ceria
Cancer
le 12 avril 2008
par jp ceria
Rhinopharyngites de l’enfant
le 7 avril 2008
par jp ceria
Acouphènes
le 14 mars 2008
par jp ceria
Angines
le 27 février 2008
par jp ceria
Cystite interstitielle
le 25 février 2008
par jp ceria
Toux
le 18 février 2008
par jp ceria
Troubles du sommeil chez l’enfant
le 18 février 2008
par jp ceria
Calculs rénaux
le 6 février 2008
par jp ceria
Spasmophilie
le 26 décembre 2007
par jp ceria
puce Contact puce Espace Rédacteurs puce squelette puce RSS puce
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2
Valid XHTML 1.0 Transitional